Au mouillage dans Spanish Waters, une baie bien protégée sur l'île de Curaçao entre le Vénézuéla et la Colombie. Pendant mon retour en France pour travailler pendant quelques mois, je vais y laisser TY-YANN à l'ancre, sous la surveillance de Timo et Annemieke, un couple de Hollandais qui réside dans un house-boat juste à coté. L'appareil photo étant toujours myope, j'ai juste capturé quelques images avec le téléphone.

Archipel exceptionnel, très vaste. 2 îles un peu touristiques et plein d'autres entièrement sauvages. Il est facile de trouver des mouillages pas encombrés, voire solitaires. Des plages, des oiseaux, du corail, des poissons, une eau très claire et de belles explorations en plongée prés de la barrière de corail, un joli village sur El Gran Roque avec des possadas (auberges). C'est décidé, je reste dans les îles du Venezuela pour cette saison d'hiver. Je vais juste faire un aller retour aux Antilles Néerlandaises, à l’Ouest des Roques, pour acheter une annexe puis retour dans les îles du Venezuela.

De retour aux Roques après l'escale technique à Curaçao, j'y retrouve Gus et Christiane sur "Stereden Va Bro", des bretons de Camaret avec lesquels j'étais resté en contact depuis nos rencontres aux Canaries et aux Saintes. Ils croisent avec le catamaran "Fushi", Claude et Bernadette, eux aussi de Camaret qui naviguent dans les Caraïbes depuis 10 ans en faisant un peu de charter. L'escadre est complétée par René dit "Le Tchétchène" et Annie de Bordeaux qui ont retapé "Gitana 3", un ketch de 20 m construit il y a plusieurs dizaines d'années pour Edmond de Rotchild. Pour manœuvrer Gitana, ils ont besoin de plusieurs équipiers qui sont récupérés au fur et à mesure du voyage. Les journées ont été bien remplies : navigation entre les îles y compris Gitana 3 qui a un tirant d'eau de 3 mètres, pêche de thons et bonites, ramassage de burgos (des coquillages 10 fois plus gros que les bigorneaux) sous les récifs dans les vagues au vent des îles, négoce de langoustes avec les pêcheurs, apéros et diner partagé dans le carré de Gitana assez grand pour accueillir les équipages des 4 bateaux.

L'escadre bretonne aux Roques

Au mouillage sur Gran Roque

Gitana 3

Je ne prends plus de photos, l’appareil photo numérique est en panne (il est devenu myope dans les cactus de Blanquilla). Pour voir des photos des Roques, suivre un des liens ci-dessous : Los Roques 1 Los Roques 2