Hakahau, île Ua Pou, archipel des Marquises, Polynésie

- Escales -

Voir tout l'album Marquises 2012
Voir tout l'album Marquises 2012

Le séjour aux Marquises a été riche sur le plan culturel, des excursions dans des paysages magnifiques et surtout de contacts avec les marquisiens qui sont les personnes les plus accueillantes et généreuses que j'ai rencontré de tout mon voyage. Ils vivent leur culture traditionnelle basée sur l'agriculture, l’artisanat, la chasse et la pêche en harmonie avec le confort des voitures 4x4, téléphones portables et moteurs hors bord sans trop se soucier des directives de Tahiti ou de Paris. Il y a bien sûr un revers à la médaille avec la difficulté d'avitaillement due à l'éloignement de Tahiti et surtout l'abus d'alcool pendant les bringues du week-end qui dégénèrent en violence...

Le point culminant de mon émotion étant lors cette escale sur l’île de Ua Pou pendant les danses traditionnelles à l’occasion des fêtes de juillet, un choeur de 25 vahinés en bikini végétal qui entame un haka guerrier avec les gestes de danse polynésienne sous le rythme des tambours. J’étais particulièrement motivé pour faire le tour de l’île contre une mer agitée afin d’aller mouiller le bateau dans la baie où vivent les danseuses de ce groupe mais le mouillage était intenable et le ressac interdisait tout débarquement en annexe.

Mouillages rouleurs sous les nuages bloqués par le sommet des montagnes, débarquements difficiles et mer agitée sont des conditions typiques de la croisière aux Marquises. Après quelques semaines, la vie à bord qui y est un peu rude incite à rejoindre les lagons des Tuamotu où la navigation est plus décontractée mais je reviendrai définitivement aux Marquises si j'en ai la possibilité l’an prochain.