Bonacca settlement, Ile de Guanara, Honduras

- Escales -

Grâce un alizé favorable, le trajet de Providencia aux îles de la baie Honduras a été facile en 4 jours, entrecoupé par un mouillage tout à fait sauvage aux Vivorillos, des cayes isolées au large de la frontière entre Nicaragua et Honduras où il y a seulement des campements de pêche abandonnés en cette saison.

Pour la première nuit à Guanaja, j'ai fait l'erreur de rester au mouillage la nuit devant le village lacustre de Bonacca où sont concentrés la plupart des locaux. Le moteur hors bord de l'annexe stocké sur le balcon arrière du bateau a été volé pendant que je dormais dans la cabine avant. Le jour suivant j'ai rejoint la baie de El Bight qui est plus sécure pour les voiliers de passage et j'ai pu échanger un moteur Yamaha d'occasion proposé par un bateau danois contre quelques dollars et 2 pare-battages. Le réservoir intégré d'essence était rouillé et fuyait, il a fallu que j'adapte un réservoir externe mais ce moteur hors-bord devrait me tirer d'affaire pour le reste de la saison.

Les pêcheurs locaux ramènent de grosses crevettes. En juillet, recommencera la saison des langoustes mais pour le moment les locaux se reposent après les fêtes de Pâques. Il y a quelques voiliers qui rentrent vers les USA ou vers les marinas du Rio Dolce au Guatemala, avant la saison cyclonique. La population des îles est un mixte entre hispanos, noirs et blancs, assez accueillants dans l'ensemble si ce n'est un type de Guanara qui devait trop bourré ce soir là pour voler un moteur de 2 chevaux qui ne poussera pas son cayuco.

Voir l'album photo & video des îles de la baie du Honduras